Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/05/2015

Le budget 2015 de Grabels devra être rectifié

Dans ma note du 15 avril dernier, je pointais la surestimation des recettes de dotations de l’Etat dans le budget 2015 voté à l’unanimité du conseil municipal.J’indiquais que logiquement, la Préfecture devrait demander à la commune de rectifier ces recettes dans le cadre d’un nouveau vote du budget. C’est chose faite puisque le préfet a adressé au maire de Grabels le 5 mai dernier un courrier lui demandant de faire voter par le conseil une décision modificative pour corriger ces recettes surestimées.


Le contrôle de légalité et le contrôle budgétaire de la préfecture de l’Hérault, à qui j’avais fait part de l’insincérité des recettes inscrites dans le budget 2015 de Grabels, a effectivement « constaté des écarts entre les montants des dotations inscrits de façon prévisionnelle dans le budget communal et ceux parus sur le site internet de la Direction Générale des Collectivités Locales », site officiel du Ministère de l’Intérieur dédié aux collectivités locales.

Ces écarts, rappelons-le, ne sont pas qu’une paille, puisqu’ils atteignent 180 000 €.  La somme est suffisamment importante pour que le préfet de l’Hérault adresse, en date du 5 mai dernier, un courrier au maire pour lui demander de rectifier son budget en conséquence, comme le Préfet me l'a indiqué dernièrement .

courrier pref budget Grabels0001.JPG

 

Le maire a donc présenté le 13 avril dernier à son conseil municipal un budget avec des recettes surestimées, c’est avéré. Sans faire, ce que toutes les collectivités locales font en préparant leurs budgets : consulter sur le site du Ministère le montant des dotations leur revenant. En "oubliant" cette pratique de bonne gestion, le maire a pu présenter un budget avec un autofinancement "acceptable", bien qu'en très forte baisse. 

Quelles vont être les modifications que le maire va pouvoir proposer pour corriger cette erreur ?

De nouvelles recettes de fonctionnement ? Difficile car la majeure partie de ces recettes (en dehors des dotations de l’Etat) est constituée par les impôts locaux et le conseil municipal ne peut plus modifier les taux d’imposition pour 2015 (ouf !)

Rogner les dépenses de fonctionnement ? A part prendre sur les 10 000 € de dépenses imprévues mentionnés sur le budget, je ne vois pas quels sont les autres postes qui pourront être réduits de manière forte (170 000 €).

Les charges générales ? Ce poste a déjà été bien réduit et il y aura de nouvelles charges liées à la nouvelle mairie et aux ouvertures de classe.

Les frais de personnel ? Ce n’est pas dans la culture du maire et de son équipe qui considèrent que toute dépense de personnel est un investissement.  Cette politique de développement de l’emploi public est régulièrement illustrée dans les articles de Midi Libre présentant les nouvelles têtes et/ou les nouveaux emplois au sein des services municipaux.  Par ailleurs, le chiffrage budgétaire des frais de personnel intègre les embauches déjà effectuées en fin d’année dernière (dont la plus emblématique, et sans doute, vu son grade, la plus coûteuse, Pascale Le Neouannic cf ML du 19/03/2015) ou indispensables comme les assistantes maternelles pour les ouvertures de classes dès la rentrée prochaine.

Les intérêts des emprunts ? Impossible, c'est une dépense obligatoire.

Les indemnités du maire et de ses adjoints ? A votre avis ?

Si le maire ne peut pas trop toucher au fonctionnement pour compenser ces 180 000 € de recettes surestimées, il devra modifier l’investissement.

En augmentant le montant des emprunts ?  Difficile car Grabels est déjà hyper endettée.

Alors réduire les dépenses d’investissements ? Sans doute mais lesquelles ?

Les gros postes comme les très coûteuses vestiaires tribunes du stade Serge Oltra (terminées dans le plus grande discrétion) ou la pharaonique Mairie/ Maison Commune et sa célèbre montée des marches, sont la traduction de marchés signés avec les entreprises qui ne peuvent plus être modifiés .

Le château ? Le groupe GGL ne peut plus attendre et d’ailleurs, l’apéritif-repas champêtre pour fêter son acquisition est déjà prévu, le 30 mai prochain.

Alors ? Je miserai bien une pièce sur le projet école avec l’argument suivant : on réduit ce poste en 2015 parce que le terrain ne sera pas acheté cette année (il faut une enquête publique et qu’elle soit bouclée avant la fin de l’année semble peu probable) ; mais cette annonce sera accompagnée de déclarations sur le thème « rassurez vous, on sera prêt en septembre 2017 ».

Quel autre lapin peut sortir du chapeau du maire, de son adjoint aux finances ou de l’imagination de l’équipe municipale ?

Réponse, au prochain conseil, dont la date n’est pas encore fixée.

18:07 Publié dans Finances | Tags : budget 2015 | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Bravo Pascal. Quand s'arrêteront-ils de mentir et de prendre les grabellois pour des crétins ?
Quant à l'équipe majoritaire et particulièrement les " anciens " je préfère ne pas m'exprimer et leur conseiller une formation; il est grand temps qu'ils commencent un minimum à comprendre un budget ou alors .....

Écrit par : n ansidei | 16/05/2015

Notre adjoint aux finances, un "ancien", et qui m'avait succédé à ce poste en 2009, a animé il y a peu de temps, une formation sur le budget communal pour les élus de son parti, le Parti de Gauche.
Je me demande s'il a conseillé à ses participants de consulter les sites ministériels pour avoir des infos en matière financière et fiscale pour bâtir un budget communal sincère

Écrit par : pascal heymes | 16/05/2015

Comment combler le trou financier ?
Une solution pourrait être que Mr Schwertz revende pour 1 euro le m2 (selon son estimation à Montpellierjournal) le terrain que la justice attribuait à la commune (en première instance et en appel) et que ce terrain soit ensuite échangé contre le château avec une grosse soulte.
Pourquoi pas ? Vu comment Mr Schwertz s'est collé à moi aux cérémonies du 8 mai je le crois ouvert à toute proposition de bonne volonté et d'ouverture.

Écrit par : clavoignat | 18/05/2015

Cela mériterait de passer à la "une" du canard enchainé : un adjoint aux finances du front de gauche dont le budget a été retoqué, donne des cours sur le budget communal aux élus du parti....
Bon, Revol donne aussi des cours d'économie.....

Écrit par : Robert le diable | 19/05/2015

Merci encore Pascal pour un bon travail.

J'attends avec impatience le vote du conseil municipal pour effectuer une décision modificative.

Je ne ferai pas l'apnée entre temps (comme on dit en Angleterre).

Écrit par : R Kelly | 19/05/2015

Merci Richard pour ces encouragements.
Il vaut mieux effectivement ne pas faire l'apnée ...mais se préparer à respirer un grand coup pour pouvoirs encaisser le choc des nouvelles à venir !!

Écrit par : pascal heymes | 19/05/2015

Il faut reconnaître qu'il s'en passe de drôles à Grabels !
ceci étant vous n'allez pas améliorer votre image auprès des fan(a)s de RR !
vous connaissez le dicton quant au sort du "messager porteur de mauvaises nouvelles"... - que vous aviez d'ailleurs annoncées depuis long-temps !
je me demande d'ailleurs si ce n'est pas là la raison pour laquelle des Grabellois à courte vue vous ont écarté en 2014 à ma grande surprise personnelle ?!

Écrit par : Démosthène | 19/05/2015

Les commentaires sont fermés.